Blog Démo
Formation

30 juin 2022 • Mootion

Améliorer sa prise de parole en public grâce à la technologie


Les soft skills sont l’ensemble des qualités interpersonnelles et les intelligences émotionnelles et comportementales d’une personne.

Savoir communiquer avec divers interlocuteurs dans différentes situations, pouvoir s’intégrer rapidement, avoir le sens du collectif, être organisé, emphatique ou créatif, entre autres, sont autant d’atouts qui sont des valeurs ajoutées et qui font la différence au quotidien.

La communication orale fait partie des 3 softs skills les plus demandés dans le monde du travail. Rien d’étonnant, quand nous devons en permanence nous exprimer devant un client, des collaborateurs, des investisseurs, avec un seul but: convaincre.

La communication orale, un soft skill indispensable

La communication orale est une soft skill qui s’avère de plus en plus importante avec la multiplication des canaux de communication. Elle ne consiste pas juste à délivrer un message au destinataire. Le langage corporel, l'intonation, le volume de la voix mais aussi l’adaptabilité du discours selon son interlocuteur sont tout aussi importants !

Pour travailler sa communication orale, il est important de se focaliser sur certaines qualités :

  1. L’écoute active

Être à l’écoute est l’un des meilleurs moyens d’avoir une communication juste et adaptée. Personne n’a envie d’écouter quelqu’un qui ne l’écoute pas en retour. S’il n’y a pas d'écoute vous avez beaucoup de chance de ne pas comprendre la demande et donc de répondre à côté. Votre message est ainsi beaucoup moins clair et ne répond pas à l’attente de votre interlocuteur.

Comment alors pratiquer l’écoute active ? En écoutant avec attention notre interlocuteur, en essayant de comprendre son message avant d’anticiper la réponse et en reformulant pour être sur d’avoir compris. Ainsi vous pourrez réagir de manière appropriée et précise à la demande de votre interlocuteur

  1. La communication non-verbale

Selon une étude publiée par le professeur Albert Mehrabian, 93% de la communication est non-verbale. Cela implique la communication visuelle (expression du visage, langage corporel) 55%, et la communication vocale (l’intonation et le son de la voix ) 38%.

Travailler sa posture, son intonation, son langage corporel est donc primordial pour une communication orale réussie.

  1. La clarté

Le but de la communication est que le message soit compris par notre interlocuteur. Pas besoin de faire des phrases compliquées ou d’utiliser un langage trop complexe. La simplicité et la concision restent une valeur sûre pour que votre message soit compris.


  1. L‘affirmation

Il est important de croire à ce que l’on dit ! Nous avons tous été emballés par le discours d’un ami passionné par une activité farfelue, avant on n’aurait jamais eu envie de tester avant, mais il en parle avec tellement de passion qu’on a envie de croire que c’est GÉNIAL !

Pour cela évitez d’affirmer des choses sur un ton vague et interrogatif. Bien sûr, faites attention à ne pas paraître arrogant ou agressif. Assurez-vous d’être toujours à l’écoute et en empathie avec l’autre personne.



Les avantages de la technologie pour améliorer la communication orale

Pour devenir maître en prise de parole, il y a certes la théorie, mais il y a une chose essentielle malheureusement souvent sous-estimée: l’entraînement. L’apprentissage répétée et immersif est la clé pour acquérir les soft skills sur le long terme. Or, l’apprentissage est souvent limité à la présence du formateur, peu ou pas disponible après. Le miroir ou les proches n’ont jamais permis de réaliser un training objectif et un suivi!

C’est là où la technologie doit jouer son rôle. La technologie ne remplacera jamais le formateur ou le coach mais elle a l’avantage d’être complémentaire pour enrichir l’offre de formation. En effet, la technologie favorise l’apprentissage immersif de manière autonome et répétée, et elle renvoie une évaluation objective et neutre…en appui du coach, avant ou après. Mais pour que cela fonctionne, il y a plusieurs règles à respecter: l’immersion, la pratique, l’interactivité, le feedback, l’autonomie.

Chez Mootion, nous sommes convaincus que la technologie doit être au service de l’humain et ne doit pas le couper de la réalité. Edooard, coach virtuel, mais également physique, permet cet apprentissage à la fois immersif, répétée, autonome avec un feedback instantané.

L’immersion virtuelle…et réelle

Grâce au virtuel, il est possible de créer des environnements de travail totalement immersifs. Recréer des conditions réelles pour mettre en situation l’apprenant.

Ainsi le virtuel s’adapte à 100% aux besoins de l'apprenant, et l'immerge dans une réalité fictive mais très enrichissante pour son apprentissage. Plus vous liez le virtuel à la réalité, plus l’apprenant pourra s’exercer de manière réaliste. Mais apprendre uniquement dans le virtuel peut être déstabilisant pour l’apprenant, une fois qu’il revit la situation de manière réelle.

Chez Mootion, nous avons allié le virtuel et le physique avec Edooard. c’est un coach virtuel d’aisance à l’oral…avec une présence physique. Edooard se compose d’un grand écran, qui reproduit la taille réelle d’une personne, d’un groupe, d’un caméraman. L’apprenant s’entraîne devant ce coach virtuel, en situation réelle (debout, devant des personnes filmées). Il n’est donc pas détaché de la réalité.

L'accompagnement complémentaire

Le digital ne remplacera jamais un vrai formateur, il est rarement conçu dans cette optique, cependant il est un réel soutien pour celui-ci.

Le formateur est une source de savoir, il partage avec les apprenants ses connaissances et son expérience, des connaissances primordiales mais théoriques. Pour améliorer son aisance orale, l'apprenant doit pratiquer, faire des erreurs et les corriger.

C’est ce que la technologie doit permettre: une répétition, de l’attention aux détails, et un retour immédiat pour s’améliorer encore plus vite.

Edooard envoie des notifications instantanées pendant la prestation orale pour pouvoir se corriger en direct. Puis, à la fin de la prestation un rapport avec tous les points positifs ainsi que les points d’améliorations est envoyé à l’apprenant. Ainsi il peut notifier ses erreurs et les corriger lors de ses prochains passages avec Edooard. Il peut aussi le partager avec son formateur, qui peut lui apporter des conseils complémentaires.

Apprendre par la pratique

Aujourd’hui, grâce à la neuroscience, nous savons comment fonctionne le cerveau pour assimiler des informations. C’est ce qu’a étudié Kurt Lewin, psychologue américain, qui a fortement défendu le learning by doing comme méthode d’apprentissage. Il a créé la pyramide de rétention de l’information ci-dessous, représentant la capacité de notre cerveau à retenir de l’information

Nous retenons 75% des informations en pratiquant. La technologie permet de pratiquer, répéter et se tromper sans avoir peur du jugement, ni de l'échec.

Avec Edooard, l’apprenant peut pratiquer autant qu’il le souhaite, et avoir une note pour chaque prestation, et ainsi voir son amélioration.

L’interactivité

Lors d’une prestation orale, les réactions des auditeurs sont très importantes. Elles permettent à l'orateur d’adapter son discours en cas d'incompréhension ou de doute. La technologie permet une tout autre interaction, Edooard, le coach virtuel d’aisance à l’oral analyse le langage non-verbal, la voix et détecte les mouvements parasites et vous envoie une notification instantanée pour vous corriger. Cette interaction vous permet d’améliorer la prestation orale très rapidement.

Pour en savoir plus sur Edooard et toutes les possibilités qu’il propose, demandez une démo à nos experts !


Articles similaires