Produit Secteurs Offre Blog À propos Contact
Gel Covid Entreprises

11 juin 2020 • Mootion

Les contraintes de stockage et conditionnement des Gels hydroalcooliques

Cette petite bouteille de gel hydro alcoolique paraît banale dans nos mains aujourd’hui. Elle nous suit partout, dans nos sacs, voitures, sur nos bureaux...Et pourtant ce qu’elle contient est loin d’être anodin et peut provoquer soit de graves dégâts soit être inefficace en cas de mauvaise utilisation.

Consommer sa bouteille de gel hydro alcoolique dans la journée

Mootion • Contraintes de stockage et conditionnement 1

Les gels doivent être stockés de manière à permettre leur conservation. En effet, l’éthanol étant une substance volatile, il est donc important d’être vigilant sur les conditions de stockage des produits, en particulier une fois l’emballage ouvert. Cela vaut aussi bien pour les contenants de grand volume notamment dédiés au stockage ou les contenants reconditionnés mis à disposition des utilisateurs.

En effet, en cas d’évaporation de l’éthanol, le titrage alcoolique de la solution diminue, conduisant à une perte d’efficacité.

Ainsi, avant l’ouverture du conditionnement initial, il n’y a pas de perte majeure d’éthanol, les bouchons étant scellés en usine. Néanmoins, une fois ouvert (ou dans le cas de préparation par des pharmaciens), l’éthanol s’évapore à chaque ouverture.
Il est donc très important de stocker les conditionnements de grand volume dans des endroits frais (< 20°C) et de ne pas les conserver trop longtemps une fois ouverts.

De même, la solution reconditionnée mise à disposition des utilisateurs doit être placée à l’abri de la chaleur. Dans le cas d’une utilisation collective, ou pour des systèmes avec pompe doseuse, la fermeture des conditionnements n’est pas assurée entre chaque utilisation.
Par conséquent, la taille de la bouteille devrait être adaptée de façon à permettre une consommation rapide, idéalement dans la journée.

En cas de reconditionnement :

L’éthanol n’est pas efficace sur l’ensemble des cibles microbiennes, en particulier certaines spores bactériennes. Le contact répété de la solution avec les utilisateurs est susceptible de contaminer les contenants et les solutions hydro-alcooliques.

Aussi, certaines précautions d’emploi doivent être prises, en particulier :

  • pour les conditionnements en grand volume, limiter le nombre de transvasements, la durée de stockage, et les conserver dans des endroits propres,
  • pour les solutions reconditionnées, un nettoyage des bouteilles avant chaque remplissage est recommandé. A minima, un nettoyage à l’eau et au savon est préconisé, complété par une désinfection régulière ou une limitation du nombre de remplissages.

En cas d’utilisation par des populations sensibles, une désinfection avec un désinfectant au spectre plus large (par exemple H2O2) devrait être fait régulièrement, idéalement avant chaque remplissage.

Petite bouteille, Gros risque

Mootion • Contraintes de stockage et conditionnement 2

Des cas d’incendie ont été rapportés, suite au stockage de gel hydroalcoolique dans des voitures exposées en plein soleil l’été dernier ou encore dans un transilien à Paris où le gel renversé dans le poste de conduite a démarré un incendie.
En fait, le point d'éclair, c'est-à-dire le moment où la solution atteint une température suffisamment chaude pour s'enflammer au contact d'une source de chaleur, est en effet assez bas : "entre 17 et 20 degrés pour l'éthanol", Le gel hydroalcoolique peut toutefois s'enflammer tout seul, les températures d'auto-inflammation de 400, 425, voire même 450°C.

L'Institut national de recherche et de sécurité confirme dans sa fiche toxicologique que la température d'auto-inflammation de l'éthanol est de 363 à 425°C.

Pour éviter tout risque

Les produits seront stockés :

  • dans un local dédié, suffisamment ventilé, protégé par une porte coupe-feu d’une heure ou dans une armoire à l’épreuve du feu, si le volume stocké dépasse 3 litres dans le local,
  • éloignés de toute source de chaleur.

Les distributeurs fixes seront positionnés à distance:

  • d’une source inflammable (par exemple: prise de courant, interrupteur, etc.),
  • d’un appareil de chauffage radiant (qui peut augmenter la température du contenu).

Sources:
https://www.ecologie.gouv.fr/s...
https://www.francetvinfo.fr/sa...
https://www.bfmtv.com/paris/se...
https://www.sf2h.net/wp-conten...

Articles similaires