Produit Secteurs Offre Blog À propos Contact
Désinfection Conseils

21 févr. 2021 • Mootion

Quand désinfecter ? Comment ? Quels dangers ?

Méthode de nettoyage et de désinfection des lieux en l’absence de personnes infectées :

  • Utiliser des essuie-tout ou des serviettes propres pour le nettoyage.
  • Comme le désinfectant est moins performant en présence de salissures:
  • nettoyer la surface avec de l'eau et du savon pour éliminer tous les débris et taches visibles d’abord.
  • Rincer à l’eau claire et essuyer avec une serviette propre.
  • Appliquer le désinfectant.
  • Si les surfaces sont déjà propres, appliquer immédiatement le désinfectant. Laisser la solution désinfectante agir quelques minutes (selon les directives du fabricant) avant d’essuyer toute trace de produit à l’aide d’un linge propre. Commencer le nettoyage dans les zones plus propres et terminer avec les zones plus sales (Finnish Institute of Occupational Health, 2020). Toutes les surfaces fréquemment touchées doivent être nettoyées fréquemment.
  • Les appareils électroniques, tels que les claviers d’ordinateur, les tablettes et les téléphones cellulaires, peuvent être désinfectés avec des lingettes imbibées d'alcool (au moins tous les jours) ou suivre les recommandations du fabricant pour les produits de nettoyage et de désinfection compatibles avec l’appareil.
  • Dans les lieux publics intérieurs, les surfaces qui sont fréquemment touchées devraient être nettoyées et désinfectées au moins une fois par jour et, si possible, plus fréquemment en fonction de l'intensité de leur utilisation.
  • Elles devraient aussi être nettoyées et désinfectées dès qu’elles sont visiblement souillées (traces de doigt). Le nettoyage des surfaces est particulièrement important dans les aires communes comme les salles de bains et les cuisines.
  • Il faut éviter si possible l’utilisation de vaporisateurs

Nettoyage et désinfection en milieu extérieur

  • le risque de transmission du virus SRAS‑CoV‑2 par le biais du mobilier urbain extérieur (ex. : bancs de parc, rampes) est vraisemblablement faible. Les procédures de nettoyage habituelles doivent néanmoins être maintenues. Ces dernières ne nécessitent habituellement pas de désinfection.
  • La publication canadienne précise qu’une désinfection ciblée sécuritaire des surfaces fréquemment touchées peut cependant être effectuée et des considérations spéciales peuvent s’appliquer à certains lieux, par exemple les terrasses et autres accommodations extérieures associées aux bars et aux restaurants
  • L’utilisation de désinfectant sous la forme d’aérosol (brumisation, fumigation) dans les espaces extérieurs (ex. : rues, places du marché) n’est pas recommandée, n’a pas démontré son efficacité pour réduire le risque d’infection et n’est pas sans risque pour l’environnement et le personnel effectuant ces travaux.

Dangers connus:

https://www.anses.fr/fr/conten...

Les centres antipoison signalent de nombreux accidents domestiques et intoxication en lien avec le COVID-19. Le point sur la situation et les recommandations pour ne pas prendre de risques.

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au COVID-19, l’Anses et le réseau des Centres antipoison suivent avec attention les appels pour un motif associé au COVID-19. Ce recensement vise à identifier les situations à risque afin d’émettre des recommandations et alerter les pouvoirs publics.

Entre le 1er et le 24 mars 2020, 337 appels liés à des cas d’exposition (avec ou sans symptômes) ou des demandes d’information ont été identifiés comme pouvant être associés au contexte COVID-19. Parmi les cas d’exposition (245 cas), 144 présentaient des symptômes et 101 n’en avaient pas.

Pour les nettoyants et désinfectants :

  • Recommandations de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail):
  • Plusieurs situations particulières à risque ont été identifiées :
  • inhalation de vapeur toxique, intoxication accidentelle de jeunes enfants suite aux transferts des produits ménagers (dans une bouteille, dans un verre d’eau…),
  • nettoyage des aliments à l’eau de Javel.

Pour les éviter :

  • Respecter rigoureusement les conditions d’usage des produits nettoyants ou désinfectants (sols, surfaces du domicile ou du lieu de travail).
  • Ne pas mélanger des produits nettoyant ou désinfectant entre eux, notamment eau de Javel et détartrant.
  • Pour les produits déconditionnés, mentionner très clairement la nature du contenu (nom du produit au feutre, étiquette de couleur…) et tenir ces produits hors de portée des enfants.
  • Tenir tous les produits ménagers hors de portée des enfants,
  • Ne pas utiliser les produits nettoyants et désinfectants de sols et de surfaces pour des besoins d’hygiène corporelle.
  • Ne pas nettoyer les aliments à l’eau de Javel ou tout autre produit nettoyant ou désinfectant non destiné à entrer au contact de denrées alimentaires.

3 obligations légales en France et recommandations

Cf article de blog “Obligations légales”.

Protocole sanitaire Rentrée 2020 (30 août 2020)

Le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels

Un nettoyage des sols et des grandes surfaces (tables, bureaux) est réalisé au minimum une fois par jour.

Un nettoyage désinfectant des surfaces les plus fréquemment touchées par les élèves et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes) est également réalisé au minimum une fois par jour.

Les tables du réfectoire sont nettoyées et désinfectées après chaque service. L’accès aux jeux, aux bancs et espaces collectifs extérieurs est autorisé. La mise à disposition d’objets partagés au sein d’une même classe ou d’un même groupe constitué (ballons, jouets, livres, jeux, journaux, dépliants réutilisables, crayons, etc.) est permise.

Document officiel de l’OMS (15 mai 2020)

https://apps.who.int/iris/bits...

L’environnement hors milieu hospitalier :

Rien ne permet d’affirmer que le risque de transmission par fomites du virus de la COVID-19 soit le même à l’hôpital qu’ailleurs. Il n’en demeure pas moins important de réduire les possibilités de contamination par le virus COVID-19 hors milieu hospitalier (maison, bureau, écoles, gymnases, restaurants, etc.) où les surfaces souvent touchées devraient être identifiées et désinfectées en priorité.

Il s'agit notamment des poignées de porte et de fenêtre, des cuisines et lieux de préparation des aliments, des comptoirs, des surfaces des salles de bain, des toilettes et des robinets, des dispositifs personnels à écran tactile, des claviers d'ordinateurs personnels et des surfaces de travail. Le désinfectant et sa concentration devraient être choisis avec soin afin d’éviter d’endommager les surfaces traitées et, autant que faire se peut, qu’ils aient des effets toxiques sur les membres du ménage ou les usagers d’espaces publics. Les techniques et principes de nettoyage de l'environnement devraient être scrupuleusement respectés. Les surfaces devraient toujours être nettoyées à l'eau et au savon (ou au moyen d’un détergent) afin d’éliminer les matières organiques, puis être désinfectées.

Hors milieu hospitalier, l'hypochlorite de sodium (eau de Javel) peut être utilisé à une concentration recommandée de 0,1 % (1000 ppm). À défaut, on peut utiliser de l'alcool à une concentration de 70 % à 90 % pour désinfecter les surfaces.

Pour mémoire: Avis de l’HSCP : Nettoyage et désinfection des établissements recevant du public et des lieux de travail (29/04/2020)

ref : https://www.hcsp.fr/explore.cg...

En routine, après la réouverture d’un établissement recevant du public ou d’un lieu de travail :

- De nettoyer et désinfecter régulièrement les surfaces et les objets qui sont fréquemment touchés (si possible deux fois par jour, au minimum une fois par jour), par exemple, les poignées de porte, interrupteurs, boutons d’ascenseur, accoudoirs de chaise, tables, rampes d’escalier, toilettes, claviers, téléphones, télécommandes, écrans tactiles, bureaux, distributeurs automatiques, divers appareils partagés (cafetière, bouilloire, fontaines à eau…), etc.

Dans les établissements scolaires, les aires de jeux et les équipements sportifs sont également concernés ; les jouets peuvent être utilisés par roulement avec une période d’isolement de quelques jours.

- Une attention particulière sera apportée à l’entretien des sanitaires sans omettre les robinets, chasses d’eau, loquets…, selon les méthodes préconisées ci-dessous et à l’approvisionnement en continu de papier de toilette.

- D’équiper les poubelles de sacs à ordures ménagères, de les vider et de les laver quotidiennement ainsi que les autres conditionnements selon la nature des déchets, et d’éliminer les déchets selon la filière des ordures ménagères [25]. - Dans le cadre d’espaces de travail partagés notamment pour les bureaux ou tables scolaires, des lingettes désinfectantes ménagères ou un produit respectant la norme de virucidie et compatible avec les surfaces nettoyées doivent être mis à disposition des utilisateurs / enseignants /personnels pour la désinfection des bureaux, tables, claviers, souris, téléphones (y compris personnels), etc. ;

- De commencer le nettoyage des locaux par les zones plus propres vers les zones plus sales ;

- D’utiliser les produits de nettoyage et de désinfection habituels. Des produits associant un détergent et un désinfectant virucide sont proposés. Pour la désinfection, la plupart des désinfectants ménagers courants devraient être efficaces s’ils respectent la norme de virucidie pour les virus enveloppés (NF EN 14476 + A2 : 2019). Suivre les instructions du fabricant pour tous les produits de nettoyage et de désinfection (ex. la concentration, la méthode d’application, et le temps de contact, etc.)

- D’éviter si possible l’utilisation de vaporisateur ou pulvérisateur afin de limiter la formation d’aérosol de produit désinfectant pouvant être inhalés et ainsi irriter les voies respiratoires. Si un tel vaporisateur est utilisé, le régler afin d’avoir un jet à grosses gouttes. Ne pas utiliser d’aspirateurs à poussières sauf s’ils sont munis d’un filtre à très haute efficacité pour les particules aériennes (HEPA) ou de type « rotowash ». - D’éviter de réaliser ces opérations de nettoyage avec désinfection en présence de salariés ou autres personnes (élèves si école).

- Dans le cas d’une personne suspectée de Covid-19, la même procédure de nettoyage avec désinfection sera appliquée, avec un temps de latence de quelques heures, dans la pièce où a été isolée la personne.

Pour la protection des personnels réalisant le nettoyage avec désinfection des locaux :

- D’organiser des actions de communication envers les personnels pour les informer de la situation au sein de l’ERP ou du lieu de travail et de favoriser leur expression sur la mise en place de ces procédures ;

- De les former au respect des règles définies par l’établissement et des gestions barrière ;

- De porter, un masque grand public et des gants imperméables pour protéger les mains lors du nettoyage ;

- De réaliser un lavage des mains et des avant-bras avec de l’eau et du savon avant d’enfiler les gants et lorsqu’ils sont retirés ; Nettoyage / désinfection des ERP et lieux de travail fermés à la levée du confinement Haut Conseil de la santé publique 6/10 Cet avis doit être diffusé dans sa totalité, sans ajout ni modification

- Après le nettoyage, de laver soigneusement les gants qui sont lavables avec de l’eau et du détergent, puis de les sécher ou alors de les jeter et de les remplacer par une nouvelle paire au besoin ;

- De retirer les vêtements de protection et le masque grand public et de les laver une fois les opérations de nettoyage et de désinfection complétées ;

- De rédiger, au sein de chaque ERP ou lieu de travail, les protocoles de nettoyage/désinfection (fréquence, produits, etc.) et de protection du personnel dans une forme compréhensible par tous et qu’une synthèse soit affichée dans les locaux communs

Ces recommandations, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de publication de cet avis, peuvent évoluer en fonction de l’actualisation des connaissances et des données épidémiologiques.

Autres avis de l’HCSP : cf obligations légales

Mesures barrières et de distanciation physique dans les espaces culturels

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Mesures barrières et de distanciation physique dans les lieux d’hébergement collectif (hors restauration et équipements annexes)

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Coronavirus SARS-CoV-2 : recommandations relatives à la reprise de l’activité physique et sportive

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Adaptation des mesures barrières pour les établissements accueillant des jeunes enfants

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Coronavirus SARS-CoV-2 : mesures spécifiques aux établissements scolaires en phase 3 du déconfinement

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Coronavirus SARS-CoV-2 : mesures spécifiques aux transports scolaires en phase 3 du déconfinement

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Mesures dans les espaces clos recevant du public en position assise, dans les lieux organisant des manifestations sociales et dans les transports en commun dont les navires de croisière, en phase 3 du déconfinement

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Mesures dans les salles de cinéma et les espaces culturels clos recevant du public en position assise, en phase 3 du déconfinement

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Mesures dans les taxis et véhicules de co-voiturage, en phase 3 du déconfinement

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Reprise du travail des personnes à risque

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

La transmission par les surfaces est également une voie probable de contamination, car le virus peut persister et rester infectant plusieurs heures .

Le poste de travail ne doit pas être partagé dans la mesure du possible,

Le poste de travail (surfaces touchées par la personne) doit être nettoyé et désinfecté au moins en début et en fin de poste, en particulier lorsque ce poste est partagé, avec les produits de nettoyage/désinfection habituels.

Pour la désinfection, la plupart des désinfectants ménagers courants sont efficaces s’ils respectent la norme de virucidie pour les virus enveloppés (NF EN 14476 + A2 : 2019). Il convient de suivre les instructions du fabricant pour tous les produits de nettoyage et de désinfection (ex. la concentration, la méthode d’application, et le temps de contact, etc.).

Personnes à risque de formes sévères

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Concernant les gestes barrières applicables pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19, en particulier le port du masque :

Les gestes barrières applicables sont l’HDM renforcée, le respect de la distanciation physique et le port systématique d’un masque à usage médical lorsque la distanciation physique ne peut être respectée ou en milieu clos.

Le masque à usage médical doit être changé au moins toutes les 4 heures et avant ce délai s’il est souillé ou humide. •

Le poste de travail ne doit pas être partagé dans la mesure du possible.

Le poste de travail (surfaces touchées par la personne) doit être nettoyé et désinfecté au moins en début et en fin de poste, en particulier lorsque ce poste est partagé, avec les produits de nettoyage/désinfection habituels.

Pour la désinfection, la plupart des désinfectants ménagers courants sont efficaces s’ils respectent la norme de virucidie pour les virus enveloppés (NF EN 14476 + A2 : 2019).

Il convient de suivre les instructions du fabricant pour tous les produits de nettoyage et de désinfection (ex. la concentration, la méthode d’application et le temps de contact).

Quid des :

1/Autres méthodes de désinfection :

Les dégâts de la désinfection chimique commencent à e faire sentir. Des solutions alternatives émergent, comme les UV C

https://www.tom.travel/2020/09...

Avis de l’HCSP: place de l'ozone, des rayonnements ultraviolets C et des sas de passage en tant que procédés de désinfection

https://www.hcsp.fr/explore.cg...

Le HCSP précise :

• Les performances de désinfection des procédés examinés dans le présent avis (rayonnements UV-C et ozone) envers d'autres micro-organismes que le virus SARS-CoV-2 sont connues depuis des décennies ;

• Leurs mises en œuvre sont dépendantes de chaque situation, et peuvent générer des risques et/ou des conditions de faible efficacité ce qui nécessite des préconisations d’usage et de protections spécifiques ;

• La littérature scientifique disponible concernant la désinfection du virus SARS-CoV-2 avec ces types de désinfections est assez limitée], ce qui ne permet pas au HCSP de définir la place et l'intérêt de ces procédés spécifiquement envers ce virus que ce soit pour la désinfection des surfaces et de l’air.

Sas de passage : l’HCSP recommande de ne pulvériser en aucun cas des désinfectants sur des personnes dans un tunnel. Cela pourrait être physiquement et psychologiquement dangereux et n’empêcherait nullement une personne infectée de propager le virus via des gouttelettes ou par contact. La pulvérisation de produits chlorés ou d’autres biocides chimiques sur les personnes pourrait au demeurant induire des irritations des yeux et de la peau, des bronchospasmes dus à l'inhalation et des effets gastro-intestinaux tels que nausées et vomissements. Des dégradations matérielles (vêtements, lunettes…) sont aussi possibles.

Articles similaires